Archives pour la catégorie Conseils pour la rando

Conseils pour la randonée

Souvenirs de randonneurs

Pour les circuits
En fonction de la composition de la famille ou du groupe, de l’âge des enfants, de votre habitude de la rando, du nombre de jours souhaités, de votre capacité à lire et vous orienter avec une carte IGN et de vos désirs, nous essayerons au mieux de vous adapter un circuit.
Nous vous envoyons dans un premier temps, une ou des propositions d’itinéraires, avec les temps de marche approximatifs, sans les pauses, les dénivelés, et un petit descriptif du circuit.
Les circuits ne sont pas tous balisés, mais nous vous tracerons l’itinéraire sur la carte IGN que vous vous serez procurée, et nous vous donnerons le plus de détails possibles pour vous orienter.

Souvenirs de randonneurs

Pour l’intendance
Vous partez en autonomie complète pour la durée de votre rando. Néanmoins, pour de longues rando (+ 4 jours), nous pouvons prévoir, et suivant le circuit, un ré-approvisionnement (avec supplément), ou, vous faire redescendre dans la vallée, pour faire vos courses.
Pour l’eau, vous trouverez en chemin des sources pour vous remplir gourdes, bouteilles…… Nous vous indiquerons sur la carte, où trouver ces sources. Prévoyez tout de même votre eau pour la première journée.

Souvenirs de randonneurs

L’ennemi n°1 du randonneur est le poids, donc, même si c’est l’âne qui vous porte l’essentiel (40 kilos maxi), il faut prévoir une intendance dans ce sens:

Petit déjeuner :

  • lait en poudre plutôt qu’en brique
  • beurre en petites portions (le beurre voyage très mal)
  • thé, café
  • confiture

Déjeuner : genre pique-nique (repas froid)..salade de riz, salade de pâtes (préparés la veille), taboulé…pâté, sardines, thon, saucissons….

Dîner : repas chaud et consistant : soupes déshydratées en sachet (pensez à varier les soupes), pâtes, purée, cassoulet, lentilles saucisses, raviolis…

Vous pouvez prévoir éventuellement pour le premier soir, de la viande fraîche en grillades, puis viande sous vide, puis confit…

Pour le pain, on peut trouver dans la vallée, des pains qui se conservent plusieurs jours, cuits au feu de bois et pétris à la main ! Pour cela, vous trouverez le contact de Sylvie sur sa carte de visite ci-contre !

Choisir pour vos salades, des vinaigrettes toutes prêtes, car l’huile voyage très mal aussi.

Méfiez vous de tout ce qui peut s’écraser dans les sacoches….
Si vous ne randonnez pas dans le parc national, les feux de camps sont tolérés.

Pour cuisiner
Les récipients émaillés sont idéals pour le feu et la cuisine sans huile.

  • couverts individuels : cuillère à soupe, fourchette, couteau, 1 bol émaillé ou en plastique (le bol a de multiples usages !).Souvenirs de randonneurs
  • récipients étanches (genre tupperware) pour fruits et légumes, et pour vos salades préparées la veille.
  • réchaud à gaz et recharges

Le sac poubelle est un bon allié pour garder au sec le duvet, les vêtements et la nourriture, et pour redescendre les déchets avec vous.

Vous pouvez vous emmener votre apéro, et du bon vin si vous le souhaitez, vous n’aurez pas à souffler dans le ballon…et, siroter son petit verre, en admirant le coucher de soleil…je vous laisse deviner.

Pour les affaires à prévoir
Pour la journée :

  • une paire de chaussures de marche
  • sac à dos pour porter quelques affaires personnelles (une astuce : le doubler à l’intérieur avec un sac poubelle de 100 litres, ça évite les mauvaises surprises en cas de pluie !)
  • un vêtement contre la pluie
  • vêtement chaud (les nuits sont fraîches !)
  • affaires de toilettes personnelles
  • lunette de soleil
  • crème solaire
  • chapeau
  • médicaments personnels
  • pastilles pour purifier l’eau
  •  gourde
  • jumelles (pas indispensable mais très pratique aussi)
  • papier toilette
  • briquet (même si on ne fume pas ! Il sert toujours : pour allumer un feu, le réchaud mais aussi pour brûler le papier toilette après usage) et allume-vite.
  • sacs poubelle pour garder de plus de chose possible à l’abri de l’humidité.

Pour le séjour :

  • le matériel journée (voir ci-dessus)Association Petits Pas
  • tente légère (igloo ou canadienne). Décathlon a sorti des tentes igloo très légères, pas très chères et très vite montées (il suffit de les jeter, et tout se déplie).
  • duvet
  •  tapis de sol (si nuit en cabane ou en bivouac)
  •  lampe frontale ou lampe de poche (pas indispensable mais très pratique)
  • ustensiles de cuisine : Gamelle, couverts, gobelet
  • réchaud et recharges
  • un savon de Marseille pour la toilette, et la vaisselle.
  • vous pouvez vous prévoir quelques bougies, au cas où vous dormiriez en cabane.

COMMENT SE COMPORTER AVEC UN ÂNE

L’âne est un être vivant qui a ses propres besoins et son propre caractère. Comme il est astucieux, il va vous tester. C’est pourquoi, une attitude douce mais ferme de votre part, et dès le premier contact, est le garant d’une bonne randonnée.

Association Petits Pas

Tant qu’il est au travail, vous ne devez pas le laisser glaner de l’herbe à tout moment, sinon, vous n’êtes pas arrivés au bout de vos peines. C’est à vous de décider des moments de pause, non à lui.
Votre âne peut s’arrêter, soit pour faire ses besoins, ou peut-être parce que quelque chose l’inquiète. Vous pouvez alors le rassurer, il a confiance en vous et comprendra au son de votre voix qu’il n’est pas en danger, et reprendra la route. Un âne est très prudent. S’il ne veut plus avancer, il ne sert à rien de tirer sur la longe. Il suffit alors qu’une personne se mette à l’arrière, et le pousse.
Vous tenez l’âne en longe et vous devez marcher devant lui, à son rythme, et non le contraire (de toute façon, c’est peine perdue!).
S’il venait à vous échapper, ne vous inquiétez pas, il n’ira pas bien loin, et vous pourrez le récupérer en avançant calmement, sans courir et sans cris, tout en lui parlant et le rassurant.

SOINS ET BATAGE

L’âne est équipé d’un bât, matériel de portage permettant d’accrocher des sacoches de chaque coté.

Association Petits Pas

Nous fournissons les sacoches.
L’âne peut porter jusqu’à 40 kilos, répartis dans les sacoches. Il est essentiel que les sacs aient le même poids.
La technique du bâtage est très simple. Il suffit de veiller à positionner les sangles aux bons endroits, de bien positionner le tapis de bât, et de bien équilibrer la charge.
Pendant la pause déjeuner, il faut lui enlever la charge et desserrer le bât de quelques trous.
Nous prenons le temps qu’il faut pour vous expliquer tout ça.

L’ATTACHER DURANT LA NUIT
L’âne est attaché à une longue longe, plantée dans le sol, grâce à son piquet.

Association Petits Pas

LES SOINS A LUI PRODIGUER EN RANDO
Matin et soir, il faut le brosser, particulièrement aux endroits où repose le bât, et aux passages de sangles, ainsi que lui curer les pieds, pour le débarrasser de petits graviers qui y seraient logés.
Nous vous montrerons ces gestes simples, mais oh combien important pour son confort.

Souvenirs de randonneurs

LES BESOINS DE L’ÂNE EN RANDO
Il mange de l’herbe pendant les arrêts (et bien d’autres choses a découvrir), il faut donc veiller a le mettre sur une pâture pendant les pauses, et surtout pendant la nuit, afin qu’il puisse se nourrir à loisir. Pour l’eau, présentez lui chaque abreuvoir ou ruisseau que vous croiserez.

Souvenirs de randonneurs

Souvenirs de randonneurs

Nous fournissons aussi son aliment, pour la durée de la rando.
Il trouve de l’eau en cours de journée pour s’abreuver. Nous vous fournirons un sceau en toile, pour lui proposer à boire.
Il faut éviter de lui donner trop de gourmandises (pain, sucre…). Sa santé en dépend.

Publicités